La région abdominale est généralement associée aux fonctions d’assimilations et d’éliminations des aliments. Cependant, depuis des travaux scientifiques, l’intestin est alors présenté comme « un deuxième cerveau ».

Pour quelles raisons ?

1391186827-Ce-soir-sur-Arte-le-ventre-notre-deuxieme-cerveau-article-top
Les chercheurs ont découvert que notre cerveau entérique ( intestin) produisait 95% de sérotonine. La sérotonine est un neurotransmetteur participant à la gestion de nos émotions.
Le Dr Devroede, lui s’est intéressé aux liens entre le physique et le psychique. Pour lui, le ventre représente le centre d’archives de notre vie émotionnelle.
La perception et la génération des sentiments sont des fonctions de la région abdominale, situées précisément au niveau du Plexus Solaire. Ce plexus affecte tous les organes de la région abdominale.

Quand l’équilibre est rompu, que l’homme nie ses émotions, cela entrave les fonctions du plexus solaire et a donc pour effet de perturber les fonctions des organes dont il s’occupe.
Ainsi des émotions refoulées, peuvent donner comme conséquences des manifestations physiques de type douleur abdominale «  maux de ventre » lors d’un trouble émotif ( stress …)

Young casual woman is having stomach ache.

Il a fallu trouver le lien de la manifestation somatique de ces émotions : le Nerf Vague.
Nerf d’origine crânienne, cardio- pneumo- entérique s’occupant de la régulation végétative de notre corps => digestion, fréquence cardiaque …

Il est donc primordial de s’intéresser à la santé de notre intestin => le microbiote.
le terme microbiote désigne l’ensemble des bactéries de notre organisme ( 100.000 millions) gérant trois fonctions principales:
– physiologie du tube digestif en renouvelant la muqueuse intestinale
– immunitaire: le microbiote est impliqué dans certaines maladies inflammatoires et allergiques
– digestive: les aliments non digestibles sont dégradés par le microbiote via la fermentation colique ce qui permet la synthèse des vitamines, micronutriments bénéfiques pour la santé ou influencent le stockage de graisses.bien-manger-bonne-alimentation-adaptee-programme-sportif
La plus grande partie du micrbiote est qualifiée de probiotique, c’est à dire qu’il favorise la vie aux bonnes bactéries. Le microbiote se nourrit de ce que nous avalons.

Ainsi, après plusieurs recherches, il en résulte que ces bactéries du microbiote intestinal agissent sur la santé et l’efficacité du système immunitaire. Elles interagissent constamment avec notre système nerveux et jouent un rôle important sur notre fonctionnement cérébral, notre humeur et notre comportement.

 

Bibliographie intéressante en lien avec ce sujet:

51qA7O4j2LL._AC_UL320_SR246,320_51CceVlGqbL._AC_UL320_SR214,320_couv-charme-intestin1540-1

 

de Lucie Novert Ostéopathe Aix en Provence